Inattendu : Photoshop redonne vie à un (très) mauvais cliché, en 2 clics et sans douleurs !

JOSEPH BONAN

17 Février 2012

Le voilà donc, ce cliché promis de longue date et enfin ( !) fourni par ce confrère si bienveillant ! Il viendra, comme une apothéose, conclure cette présentation pour laquelle vous venez de verser quelques litres de sueur. Hélas ! A l’ouverture du document votre sang ne fait qu’un tour : impossible de retenir un long cri de bête traquée, à effrayer tout le quartier : ce document est infâme, faisandé, inutilisable !

 

Continuer la lecture de « Inattendu : Photoshop redonne vie à un (très) mauvais cliché, en 2 clics et sans douleurs ! »

Petit exercice de morphing à l’usage des échographistes

JOSEPH BONAN

16 Janvier 2012

Le morphing consiste à reconstituer, dans une animation fluide et d’allure naturelle, la façon dont une image initiale se transforme en une autre image. Par exemple un visage d’adolescent en un visage adulte. Le morphing reconstitue donc virtuellement toutes les étapes qui mènent d’une image A à une image B.

Imaginons à présent que l’on soit en possession de 2 examens échographiques d’un même organe et du même patient, effectués à T0 et T1. Et supposons que nous souhaitions montrer la façon dont l’image A se modifie, entre T0 et T1, pour donner l’image B. Voilà précisément ce que le morphing va nous permettre de faire sans difficulté, en reconstituant les étapes manquantes entre ces deux instants.

Conditions :

1-   Disposer de 2 coupes effectuées sur des plans assez voisins

2-   Mettre en œuvre un logiciel de morphing sur lequel on positionnera des points clés.

Le morphing échographique par l’exemple :

Voici un embryon de 10 s.a. + 4 jours porteur d’une clarté nucale hygromatique :

Continuer la lecture de « Petit exercice de morphing à l’usage des échographistes »

Coupes frontales sériées en mode triplan sous 3D View

JOSEPH BONAN

18 Décembre 2011

Réaliser une coupe frontale 2D en échographie classique est loin d’être une partie de plaisir, et seuls les plus intrépides d’entre nous s’y risquent au quotidien. A fortiori, la seule idée d’entreprendre toute une séquence de coupes frontales sériées parfaitement parallèles, vous garantit une migraine telle que vous ne recommencez pas de sitôt ce genre d’acrobatie. Le ciel soit loué, toute la gamme des échographes Voluson est équipée de très longue date d’une fonction triplan magique, avec laquelle cette opération si indigeste devient écoeurante de facilité !

Cerise sur le gâteau, les stakhanovistes de la sonde auront, avec le logiciel 3D View (dont je propose ici une petite démo) la faculté de travailler leurs coupes en différé, depuis un simple PC, sans le moindre effort et sourire aux lèvres. Pour cela :

1- On réalise un balayage en mode triplan

2- On sauvegarde le volume ainsi créé

3- On le transfert depuis l’échographe vers un support de stockage externe  (clé USB, disque dur, etc…)

4- On ouvre puis on travaille ce volume triplan sous 3D view, logiciel tournant sous Windows (XP, Vista ou 7), comme si on refaisait, de façon virtuelle, cet examen.

5 Respirez : les coupes ainsi obtenues sont maintenant prêtes à l’emploi !

 Pour ceux qui n’auraient pas encore goûté à cet innocent plaisir, voici comment a été générée cette séquence de coupes frontales 2D sériées d’une face fœtale, à partir d’un seul balayage triplan.

 

L’écran d’accueil de 3D View :

 

Action !

 

[youtube _Rm6lhJw5_w 500 369]