Articles contenant le tag Thyroïde

Échographie thyroïdienne : Halte au feu ! Entretien avec Christian Jamin

ADMINISTRATEUR

31 Janvier 2014

christian_jamin_entretien_1

,

Pas de commentaire

Une hématocèle thyroïdienne bienvenue

EDOUARD GHANASSIA

25 Janvier 2012

L’hématocèle correspond à une irruption brutale de sang au sein d’un nodule préexistant ou au sein du parenchyme thyroidien, générant ainsi une néoformation. On en retrouve aussi bien au sein de thyroïdes saines que de thyroïdes dystrophiques. Le diagnostic positif est clinique et plutôt aisé: l’hématocèle se présente comme un nodule d’apparition brutale ou rapidement progressive, sensible voire douloureux, parfois compressif. Pour résumer, on peut retenir l’aphorisme : « un matin, je me suis levé (ou rasé, pour les hommes)…et c’était là ». L’examen clinique s’attache alors à rechercher des signes compressifs parfois discrets (dyspnée parfois positionnelle, dysphagie, dysphonie, manoeuvre de Pemberton recherchant une compression jugulaire). Bien entendu; on recherchera également les signes de dysthyroidie et on tâchera de palper l’intégralité de la thyroide…mais la taille de l’hématocèle et/ou son caractère douloureux empêchent parfois d’obtenir des données de qualité. Une évacuation partielle peut alors s’imposer mais l’évolution naturelle tend vers la résorption.

Quelle valeur ajoutée peut alors procurer l’examen échographique dans ce diagnostic clinique d’évolution fréquemment favorable ?

Il faut savoir que l’hématocèle peut révéler des nodules de différentes natures et qu’elle est parfois le mode de révélation d’un cancer thyroïdien. Notre examen échographique permet alors :

1 – De décrire et quantifier le volume de l’hématocèle afin d’en surveiller l’évolution
2 – De rechercher des nodules mitoyens susceptibles d’avoir favorisé l’irruption du sang
3 – D’examiner l’intégralité du parenchyme et des aires ganglionnaires alentour
4 – De guider la cytoponction échoguidée en cas de nodule intra-hématocèlaire
5 – De guider la ponction évacuatrice afin d’éviter d’aggraver l’hématocèle en lésant les parois
6 – D’éviter d’évacuer un volume trop important, ce qui est susceptible de créer une pression négative et de causer une récidive

Dans notre cas, nous avons été surpris de constater l’importante distance entre l’hématocèle et le cancer thyroidien…l’évacuation les a-t-elle éloignés ou s’agit-il d’une coïncidence ?

Quoiqu’il en soit, ce cas nous permet de rappeler que, si le dépistage systématique des cancers thyroidiens par échographie n’est pas recommandé, il n’est pas inutile de faire bénéficier d’un examen échographique tout sujet présentant une pathologie thyroidienne (fonctionnelle ou morphologique)…pas plus qu’il n’est inutile de balayer l’ensemble de la thyroide afin de produire un examen de qualité, conforme aux recommandations en vigueur.

Dans le cas de Stéphanie, coïncidence ou lien de cause à effet…cette hématocèle a finalement été une chance !!

qsdsgq

jkhgkjgkj

,

Pas de commentaire