SonoAVC, ou le monitorage folliculaire sans peine

JOËL CREQUAT

21 Décembre 2011

Le monitorage folliculaire est à la base même de toutes les techniques de procréation médicalement assistée. Le décompte des follicules tout comme l’évaluation de leur taille sont classiquement effectués sous échographie endovaginale 2D. Plus récemment, certains échographes ont bénéficié de l’implémentation d’une fonction logicielle d’automation de ces tâches. Ce programme SonoAVC (Automated Volume Count) permet en effet, à partir d’un seul volume 3D triplan de mesurer de façon automatique tous les follicules présents dans l’ovaire, diamètres et volumes inclus. Cerise sur le gâteau, on a droit pour le même prix à un superbe rendu en mode 3D surfacique.

Dans un article récent (B. Ata & coll : Fertility and Sterility Vol. 95, No. 7, June 2011), les avantages et inconvénients du SonoAVC ont été analysés aussi bien pour le comptage des follicules antraux que pour la surveillance des stimulations ovariennes. L’acquisition des images en SonoAVC permet de diminuer le temps d’examen par 2 par rapport au 2D. Toutefois ce temps gagné est à relativiser compte tenu du temps nécessaire à l’analyse secondaire de la reconstitution (post-processing). Bien qu’il faille recourir quelquefois à des mesures manuelles, celles que l’on obtient par cette méthode sont des mesures réelles, non opérateur-dépendantes. La reproductibilité des mesures ainsi obtenues est excellente et l’archivage des images autorise un contrôle qualité.

Mais en terme d’utilité clinique, il n’a pas démontré, à ce jour, d’amélioration des résultats cliniques par rapport à l’imagerie classique.

On pourra également voir sur le sujet : http://www.performances-medicales.com/gyneco/Encours/151/08.pdf

dhgdhldgk

Coupes frontales sériées en mode triplan sous 3D View

JOSEPH BONAN

18 Décembre 2011

Réaliser une coupe frontale 2D en échographie classique est loin d’être une partie de plaisir, et seuls les plus intrépides d’entre nous s’y risquent au quotidien. A fortiori, la seule idée d’entreprendre toute une séquence de coupes frontales sériées parfaitement parallèles, vous garantit une migraine telle que vous ne recommencez pas de sitôt ce genre d’acrobatie. Le ciel soit loué, toute la gamme des échographes Voluson est équipée de très longue date d’une fonction triplan magique, avec laquelle cette opération si indigeste devient écoeurante de facilité !

Cerise sur le gâteau, les stakhanovistes de la sonde auront, avec le logiciel 3D View (dont je propose ici une petite démo) la faculté de travailler leurs coupes en différé, depuis un simple PC, sans le moindre effort et sourire aux lèvres. Pour cela :

1- On réalise un balayage en mode triplan

2- On sauvegarde le volume ainsi créé

3- On le transfert depuis l’échographe vers un support de stockage externe  (clé USB, disque dur, etc…)

4- On ouvre puis on travaille ce volume triplan sous 3D view, logiciel tournant sous Windows (XP, Vista ou 7), comme si on refaisait, de façon virtuelle, cet examen.

5 Respirez : les coupes ainsi obtenues sont maintenant prêtes à l’emploi !

 Pour ceux qui n’auraient pas encore goûté à cet innocent plaisir, voici comment a été générée cette séquence de coupes frontales 2D sériées d’une face fœtale, à partir d’un seul balayage triplan.

 

L’écran d’accueil de 3D View :

 

Action !

 

[youtube _Rm6lhJw5_w 500 369]

Point de vue – Images des sondes : L’échographie gynécologique vue par le chirurgien

PATRICK MADELENAT

11 Décembre 2011

Lorsqu’il fut question de traiter de l’ «échographie gynécologique vue par le chirurgien», nous ne fumes pas longs à nous accorder sur le nom de Patrick Madélénat, tant ce choix s’imposait comme une évidence. Et c’est donc à son huis que nous allâmes frapper. L’homme ne passe pas pour être d’un commerce des plus faciles : les angles sont aigus, les arêtes saillantes, et le cuir abrasif. Effet d’une pratique addictive de l’aviron, il ne connaît et ne pratique que la ligne droite…Amateurs de caractères onctueux et compassés, s’abstenir…  Il n’en demeure pas moins qu’il sait de quoi il parle, et il le sait même si bien que sa réputation professionnelle a tôt fait de passer les frontières de nos confins parisiens. S’il nous fallait parler la langue d’Albert Simonin nous dirions que nous avons là affaire à une épée, une lame ! Ses réflexions sur l’échographie en chirurgie gynécologique, solidement étayées par des lustres de bonne pratique, méritent donc d’être entendues avec attention. A l’heure de pratiquer nos examens et d’en rédiger les comptes-rendus, nous nous souviendrons de ses paroles en évitant de nous égarer dans un fatras d’analyses sémiologiques aussi absconses qu’inutiles.

Ecoutons donc Patrick Madelénat et faisons notre profit de ce qu’il nous dit : Qui habet aures audiendi, audiat, nous prescrit l’Evangile !

Joseph Bonan

aaaaaaaaaa

[vimeo 33398236 450 338]

sdgd

dfdfhh

sddfgsdgsdg

[vimeo 33391023 450 338]

dfdfh

sgdgdgd

dfdfdfh

[vimeo 33392538 450 338]

dssdfgsd

sdgdsf

sqssqg

[vimeo 33394410 450 338]

 

 

Délégation de tâches en échographie : on en parle, ils la font ! L’expérience de la maternité de Port-Royal

GILLES GRANGÉ

27 Novembre 2011

Gilles Grangé, en charge de l’imposante consultation d’échographie de la Maternité de Port-Royal, s’exprime sur un sujet sensible : la délégation de tâche en échographie gynéco-obstétricale. Bien que n’entrant pas stricto sensu dans ce cadre (les sages-femmes, à la différence des manipulateurs radio, étant statutairement assimilées à une profession médicale à compétence limitée),  il nous a semblé intéressant de l’inviter à nous faire part de son expérience sur la question (à coup sûr, l’une des plus anciennes en France). Expérience de métissage professionnel (horresco referens diront les vieilles barbes !), d’intégration de praticiens de formations différentes au sein d’une unité de diagnostic échographique où chacun, médecins comme sages-femmes, a su dessiner sans heurts les contours de son champ de compétences. Précis et didactique, Gilles Grangé nous montre comment la chose s’est faite de façon étonnamment eutocique, portée par l’exceptionnelle motivation des sages-femmes (auxquelles nul, parmi le personnel médecins, n’est venu couper les jarrets…).

L’occasion également d’une visite, en sa compagnie, de la «salle des machines» de cet imposant paquebot qu’est ce département d’échographie, à la veille d’embarquer, avec l’ensemble de la maternité de Port-Royal, vers de nouveaux et superbes locaux (enfin ! dirons-nous…). Pas de doute : pour eux, le futur, c’est déjà demain ! Joseph Bonan

jjjhh

[vimeo 31431581 450 337]

Portrait d’un télé-échographiste

ERIC LEFEBVRE

26 Novembre 2011

Les profils d’échographistes-entrepreneurs ne sont pas légion dans la profession. Eric Lefebvre est de ce ceux-là. Son parcours, dont il nous parle ici brièvement, mérite à ce titre respect et attention. Armé de sa bonne volonté et mu par la foi en son projet, il n’a pas hésité à s’engager sur les chemins hasardeux de la création d’entreprise. Sans nous en cacher les difficultés («Heureux ceux qui pleurent: ils seront consolés!»), ce qu’il nous en dit ne ressemble aucunement à l’apocalypse complaisamment décrite par certains médias. Certes, ceux qui s’attendraient à une promenade récréative dans les jardins de l’Eden risquent d’être un peu déçus (!), mais les aides manquent moins que les volontés, les idées, et l’envie de persévérer lorsque la pente se fait plus rude. L’avenir, dit-on, appartient aux paranoïaques et aux obstinés…

La télé-échographie a-t-elle un futur ? Eric Lefebvre nous en parle ici avec une telle conviction qu’il est difficile de ne pas y croire. A vos robots ! Joseph Bonan

 

 

hlkhkjhlkgkjgkgkjgkjg

Un nouveau dispositif d’échographie automatisée du sein

24 Novembre 2011

Proposé par la société U Systems, le somo.v ABUS system (Automated Breast UltraSound) est un dispositif d’échographie automatisée du sein travaillant à la fréquence de 14 MgH. Ce système permet l’acquisition automatique d’un volume 3D de 15cm x 17cm x 5.0cm. Avec 2 avantages : la reproductibilité des examens qui ne sont plus opérateurs-dépendants, et la possibilité d’étudier le sein sur des coupes coronales sériées. Joseph Bonan

iuyoiuoiu

Continuer la lecture de « Un nouveau dispositif d’échographie automatisée du sein »

L’Aplio 500 annoncé chez Toshiba

30 Novembre 2011

Sortie annoncée de 3 nouvelles machines Toshiba, Aplio 300, Applio 400, et Aplio 500. Ce dernier modèle, positionné en haut de gamme, propose de façon optionnelle 2 nouveaux modes de visualisation :

Le spectaculaire mode «Fly Thru» qui permet, après acquisition d’un volume 3D, de se déplacer virtuellement au sein de structures creuses ou vasculaires, un peu à la manière des coloscopies virtuelles tomodensitométriques.

kkjkjj

[vimeo 33480642 450 338]

jhjhgjk

Le mode «Smart Fusion» permet d’afficher côte à côte et sur un même écran, des coupes tomodensitométriques préalablement acquises, et les coupes échographiques de la même région. Ce mode est censé aider l’échographiste dans le repérage et l’analyse d’une lésion préalablement identifiée par le scanner et dont d’exploration échographique se révèle diffcile. Il pourrait également être d’un appoint utile à des ponctions-biopsies échoguidées difficiles de certaines lésions focales.

jhgjhgkj

kjlkjhlk

Les modes 2D et 3D seraient également en sensibles progrès. A suivre…

jhkjhgkj

jhkj