HIFU et Thermothérapie des Adénofibromes du Sein. Entretien avec Marc Abehsera


MARC ABEHSERA

9 Décembre 2012

 

L’intérêt pour les ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU) ne fait que croître à mesure que cette technique affirme son potentiel thérapeutique, pour autant qu’on s’en tienne aux indications dûment validées (voir, ici même, le post de Jean Palussière en date du 21 Novembre 2012). Les praticiens pouvant se prévaloir d’une expérience en ce domaine ne sont pas légion en France. Marc Abehsera est de ceux là. Radiologue de formation, il a opté pour l’exercice libéral dès la fin de son clinicat à Beaujon. Depuis maintenant douze ans, il exerce à temps plein au sein du département d’imagerie de l’Hôpital américain, fort d’une triple compétence échographie-scanner-IRM, et avec trois domaines de prédilection : l’imagerie de la femme, l’imagerie thoracique et l’imagerie abdominale. C’est dans le cadre de son activité en imagerie de la femme qu’il a été naturellement conduit à s’intéresser aux adénofibromes. Il participe depuis plusieurs mois à un essai multicentrique de thermothérapie des adénofibromes du sein, une machine EchoPulse ayant été mise à la disposition de l’hôpital américain durant plusieurs mois par  la société Théraclion. Son propos est donc validé par une réelle expérience qu’il a accepté de nous faire partager. J. Bonan

lksdghlskdg

dfkjdflkjfl

  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)