Acuson P300 : le nouvel échographe portable Siemens

ADMINISTRATEUR

29 Juin 2012

Dans un communiqué de presse daté du 27 Juin 2012, Siemens Healthcare annonce la sortie d’un nouveau modèle d’échographe portable, l’Acuson P300. Disponible à l’achat dès le mois de Juillet, il est destiné à un usage polyvalent, couvrant à peu près tout le spectre des indications. A cet effet, 13 modèles de sondes multi-fréquences travaillant jusqu’à 18 Mhz sont proposés, des plus classiques jusqu’aux sondes à usage per-opératoire. Doté de puissants outils d’optimisation de l’imagerie, son poids n’a pas été précisé à ce jour. Il peut être monté sur trolley pour en faciliter le déplacement. L’affichage utilise un écran LCD 15 pouces, en résolution XVGA.

Ce modèle renforcera la présence de Siemens dans le segment de l’échographie nomade, en très forte expansion et appelé, selon une étude de Klein Biomedical Consultants, à connaître une croissance à deux chiffres dans les prochaines années. En 2010, le marché des échographes portables aux Etats Unis était déjà évalué à 276 millions de dollars, en hausse de 21 % par rapport à l’année précédente. Les ventes mondiales d’échographes mobiles s’élèveront,  selon ce rapport, à 1.1 milliard de dollars en 2015.

gksldkghsdlkgdg

sdlkglskg

 

FemVue : un dispositif d’évaluation de la perméabilité tubaire par sono-hystérosalpingographie

JOEL CRÉQUAT

22 Juin 2012

Le dispositif FemVue de la société Femasys a reçu son agrément FDA il y a quelques mois. Facile à mettre en œuvre, il permet de réaliser des sono-hystérosalpingographies en utilisant pour contraste acoustique, un simple composé mixte sérum physiologique + air. Outre la cavité utérine, il autorise une étude facile et dynamique de la perméabilité tubaire.
Dans le cadre des bilans d’infertilité, il soutiendrait la comparaison face aux techniques classiques d’hystérosalpingographie et de coelioscopie ; avec l’avantage d’une méthode très simple, rapide, peu onéreuse, et réalisable à l’aide de tout type d’échographe. D’une parfaite innocuité, l’examen peut être effectué en mode ambulatoire, en cabinet de consultation.
Une animation ci-dessous décrit les différentes étapes de sa mise en route.

sflkhqsfksfqsk:ff

lkjglskdjdlkgj

kjfhlkqjfssf

kljhlsfdkjfdlkjd

FemVue : mode d’emploi

 

kjsdqgqksjf

dfkjgsdgkljs

Étude de la perméabilité tubaire

kdjhsdkjdkjsdg

Quoi de neuf en échographie obstétricale ? Le point de vue de l’accoucheur

JEAN-MARC EMMANUELLI

18 Juin 2012

Jean-Marc Emmanuelli, figure bien connue du monde de la gynécologie-obstétrique parisienne, blanchi sous le harnais par quelques lustres de bonne pratique, s’exprime sur une question que bien d’entre nous se seront posée à un moment ou à un autre : «Quoi de neuf en échographie gynéco-obstétricale dans les années 2000 ?». Livrée sur le mode d’une discussion à bâtons rompus, sa réflexion se veut celle de l’homme de terrain, du clinicien confronté aux réalités de l’exercice quotidien, et non celle d’un spécialiste de l’imagerie d’ultrasons. Elle surprendra certains d’entre nous tant elle rompt avec le discours convenu de l’«échographiquement correct» : foin de ces fonctionnalités à l’utilité incertaine mais très «vendeuses» qui encombrent les machines …. La véritable révolution des années 2000, nous dit-il, s’est déroulée silencieusement sous nos yeux : c’est l’échographe dans le cabinet de consultation de l’accoucheur ! Ces machines dont on a pu joliment dire qu’elles étaient des «lanternes magiques qui éclairent les pelvis et donnent à voir ce que naguère nous palpions», ont massivement investi les salles d’examen. Un bouleversement majeur comme cette discipline en a peu connu, et achevé en une vingtaine d’années ! Au point de ravaler désormais les rares confrères réfractaires, au rang de sujets d’étude pour paléolithiciens de l’obstétrique.
Jean-Marc Emmanuelli nous décrit pour finir ce que devrait idéalement être l’échographe de demain : léger, autorisant un exercice nomade en cas de besoin, peu onéreux, et communicant. Souhaitons qu’il soit entendu, tant son propos semble pertinent. Joseph Bonan

sjdgksjdgskjg

 

lkjfdgflkhg

Aujourd’hui, c’est déjà demain !

JOSEPH BONAN  JOEL CRÉQUAT

9 Juin 2012

Les journées de Reims organisées par la Sfaumb furent l’occasion de procéder au renouvellement de son conseil d’administration et à l’élection de son nouveau Président. Philippe Arbeille a fait l’unanimité sur son nom, et accepté, à la grande satisfaction de tous, d’assumer cette charge. Habemus papam ! Joël Crequat qui occupait avec autorité et pour le plus grand bonheur de chacun, le poste de secrétaire général, a souhaité marquer une pause et reprendre son souffle… Il reste néanmoins bien présent à nos côtés, au poste de webmaster qu’il partagera avec Joseph Bonan. Pour lui succéder, Christian Delattre a réuni avec une belle unanimité tous les suffrages, et occupera désormais ce poste. Habemus (aussi) secrétaire général !

Sous leur conduite, tous les membres de la Sfaumb sont invités à participer à une vaste réflexion sur l’avenir de notre société savante. Forte d’une singularité de société savante d’échographie généraliste, dépassant l’horizon étroit d’une spécialité d’organe, la Sfaumb est à la veille de se réinventer et s’ouvre à de nouvelles missions. Les projets ne manquent pas, comme nous le dit Philippe Arbeille dans son éditorial.

Ainsi reconfigurée, la Sfaumb repart hardiment vers de nouvelles aventures. Cap sur le futur !