Archives de la catégorie ACTUALITÉS DES MATÉRIELS

L’échographe Hitachi-Aloka ProSound F37 aux JFR 2012

ADMINISTRATEUR

20 Octobre 2012

 

Ce post s’inscrit dans le cadre d’articles traitant de l’actualité des matériels d’échographie. Il a un caractère purement informatif. Il ne doit en aucun cas être tenu pour un article de nature Info-publicitaire. Nous ne sommes liés ni de près ni de loin, ni même de très loin, à AUCUN distributeur de matériel d’échographie.

Présenté pour la première fois en France à l’occasion des JFR 2012, l’échographe F 37 est le nouveau modèle d’entrée de gamme Prosound chez Hitachi-Aloka. Née en Mars 2011 d’une fusion des divisions ultrasons des sociétés Hitachi Medical Corporation et Aloka Co, la nouvelle entité Hitachi-Aloka Medical a conservé à son catalogue 2 lignes de produits distinctes : l’une sous le nom de ProSound, d’origine Aloka, l’autre, Hi Vision, dérivée de la gamme Hitachi. Les machines expertes de ces deux gammes commencent d’ors et déjà à mutualiser un certain nombre de technologies. Il n’en demeure pas moins qu’elles conservent en terme d’imagerie, certaines caractéristiques marquant leur origine, les utilisateurs avertis distinguant au premier coup d’œil une image «Aloka» d’une image «Hitachi».
Le modèle ProSound F 37 que nous venons de découvrir aux JFR 2012 est une machine généraliste d’entrée de gamme. Elle dispose d’une panoplie de fonctionnalités très complète (dérivées, pour certaines d’entre elles, des toutes dernières technologies des machines expertes de la gamme), et peut ainsi opérer sur tout le spectre des indications classiques de l’échographie, Doppler couleur inclus. L’option 3D-4D est toutefois absente sur cette machine. Manifestement très légère, elle frappe au premier abord par son extrême compacité et se déplacera donc, si besoin, avec une très grande facilité. Elle est annoncée, comme pour toute la gamme ProSound, avec des temps d’initialisation très courts de l’ordre de la minute. Le moniteur, cela va de soi, est de technologie LCD et le pilotage de la machine s’effectue à partir d’un plateau de commandes classique mais sans écran tactile intégré. Un disque dur à haute capacité permet l’archivage d’un nombre très élevé d’examens.

kjskl

skqskhsdkfh

kqjlkdshsdfkjs

jksjkqsqsjkf

Technologie propriétaire Aloka, le Doppler couleur eflow serait deux fois plus résolutif que le mode couleur classique. Sa capacité à « mouler » de façon assez réaliste les gros vaisseaux lui a valu le nom de «doppler morphologique». Il se prévaut en outre d’une plus grande sensibilité à la micro vascularisation, ce qui sera apprécié dans certaines circonstances cliniques, notamment en échographie musculo-squelettique.

jkqqjfqf

jkjgkgjkj

kjhlkhlkh

jhkjgkjgkjgj

La gamme d’échographes Hitachi Aloka

La gamme Hitachi-Aloka décline deux lignes de produits, ProSound et Hi Vision :

jhgjkh

sdjkqsjkfdjk

A- La gamme ProSound comprend le ProSound F37 en entrée de gamme, puis le ProSound Alpha 6, qui peut mutualiser ses sondes avec  le F37, le ProSound Alpha 7, équipé de sondes matricielles que l’on retrouve également sur le ProSound F75, machine experte de la ligne ProSound. Hormis le F37, toute la gamme affiche sur un moniteur 17 pouces et propose des modules optionnels pour l’élastographie, l’imagerie panoramique, ou le 3D-4D. L’éventail de sondes proposé est très complet, incluant des sondes micro-convexes, permettant d’aborder tout type d’examen dans de bonnes conditions de confort. Il va de soi que l’électronique plus puissante présente sur la machine experte lui confère une qualité d’image sensiblement supérieure en imagerie 2D. Les 4 connecteurs actifs seront particulièrement appréciés sur le ProSound F75, une machine plus spécialement destinée aux praticiens ayant une forte activité en échographie gynéco-obstétricale ou des parties molles.

kjgjkgkjg


Hitachi Aloka ProSound Alpha 6

gjhgkj
Lire la suite »

,

Pas de commentaire

Agrément FDA pour le Somo•v® Platinum de U Systems

ADMINISTRATEUR

01 Octobre 2012

Déjà présenté sur le site de la Sfaumb il y a quelques mois, le dispositif d’échographie mammaire à balayage automatisé Somo•v® Platinum (ABUS Automated Breast Ultrasound System) de la société U Systems, vient d’obtenir son agrément FDA aux Etats Unis pour le dépistage du cancer du sein. La certification qui lui avait été précédemment délivrée par la FDA se limitait au cadre étroit des seins denses, notoirement difficiles à étudier en mammographie. Avec cet agrément, désormais étendu à tout le dépistage sans limite d’indications, cette machine voit donc s’élargir son champ d’applications.
Rappelons que le système réalise, à l’aide d’une sonde à balayage automatique, une reconstitution du sein par coupes sériées en mode triplan, avec notamment des plans coronaux de très haut intérêt diagnostique. Le repérage topographique des lésions est précis, la technique permettant de calculer leur distance par rapport au mamelon et à la peau. L’examen est rapide, et a le grand avantage d’être reproductible et non opérateur dépendant. Il semble très bien adapté aux examens de dépistage avec un gain de temps appréciable par rapport à l’échographie classique. Dans le cadre d’un dépistage du cancer du sein, U Systems annonce un taux de détection supérieur de 30% à celui de la mammographie seule. On demande confirmation…

gjgjgkjgkjkg

jdhfgjsddf

sjkgjdkgkdjg

ghlskjgsldk

skjdhgdjkg

Pas de commentaire

Demain sur les échographes ?

ADMINISTRATEUR

18 Juillet 2012

Lorsqu’il est question d’évaluer un échographe, il est habituel d’en appeler à la qualité des sondes ou à celle de l’électronique embarquée. Il est rare, et c’est regrettable, que l’on évoque le moniteur de visualisation, maillon pourtant tout aussi essentiel dans la chaîne de production de l’image. Sur les équipements échographiques de haut et moyen de gamme, les écrans LCD ont, depuis un bon moment, pris le pas sur les écrans cathodiques ; plus par effet de mode et souci esthétique que par leur qualité intrinsèque, tant il est vrai que ces écrans LCD pêchent par un rendu des noirs profonds imparfait, un vrai handicap lorsqu’il s’agit d’imagerie d’ultrasons. Mais voilà qu’une nouvelle technologie, hélas encore très onéreuse, fait son apparition dans le monde médical. Sony annonce en effet la mise sur le marché du premier moniteur vidéo à usage médical de technologie OLED (Organic Light Emitting Diode).  Issue de travaux effectués chez Kodak dans les années 80, la technologie OLED permet de concevoir des écrans plats ultra fins et à très faible consommation énergétique, dont les principales qualités tiennent à leur grande réactivité, à des angles de vision particulièrement larges, et à un exceptionnel rendu des couleurs. Mais c’est principalement leur haute performance dans le rendu des noirs profonds et leur faculté à afficher des contrastes très élevés qui, dans le cas de l’imagerie échographique, pourraient constituer un atout décisif. Le PVM-2551MD dévoilé aujourd’hui par Sony est un écran OLED de 24.5 pouces de diagonale, travaillant en résolution 1920*1024. Proposé à la modique somme de 9995 dollars (!) il n’intéressera pas le commun des mortels. Mais à mesure de leur diffusion, le prix de ces écrans OLED est appelé à chuter pour les amener à un étiage où il deviendrait possible d’en équiper les échographes haut de gamme.

kdsjglkdgsj

fjkldfgjdf

kgjsdgkjsdlgj

zkjegljkflzeje

Pas de commentaire

Acuson P300 : le nouvel échographe portable Siemens

ADMINISTRATEUR

29 Juin 2012

Dans un communiqué de presse daté du 27 Juin 2012, Siemens Healthcare annonce la sortie d’un nouveau modèle d’échographe portable, l’Acuson P300. Disponible à l’achat dès le mois de Juillet, il est destiné à un usage polyvalent, couvrant à peu près tout le spectre des indications. A cet effet, 13 modèles de sondes multi-fréquences travaillant jusqu’à 18 Mhz sont proposés, des plus classiques jusqu’aux sondes à usage per-opératoire. Doté de puissants outils d’optimisation de l’imagerie, son poids n’a pas été précisé à ce jour. Il peut être monté sur trolley pour en faciliter le déplacement. L’affichage utilise un écran LCD 15 pouces, en résolution XVGA.

Ce modèle renforcera la présence de Siemens dans le segment de l’échographie nomade, en très forte expansion et appelé, selon une étude de Klein Biomedical Consultants, à connaître une croissance à deux chiffres dans les prochaines années. En 2010, le marché des échographes portables aux Etats Unis était déjà évalué à 276 millions de dollars, en hausse de 21 % par rapport à l’année précédente. Les ventes mondiales d’échographes mobiles s’élèveront,  selon ce rapport, à 1.1 milliard de dollars en 2015.

gksldkghsdlkgdg

sdlkglskg

 

Pas de commentaire

FemVue : un dispositif d’évaluation de la perméabilité tubaire par sono-hystérosalpingographie

JOEL CRÉQUAT

22 Juin 2012

Le dispositif FemVue de la société Femasys a reçu son agrément FDA il y a quelques mois. Facile à mettre en œuvre, il permet de réaliser des sono-hystérosalpingographies en utilisant pour contraste acoustique, un simple composé mixte sérum physiologique + air. Outre la cavité utérine, il autorise une étude facile et dynamique de la perméabilité tubaire.
Dans le cadre des bilans d’infertilité, il soutiendrait la comparaison face aux techniques classiques d’hystérosalpingographie et de coelioscopie ; avec l’avantage d’une méthode très simple, rapide, peu onéreuse, et réalisable à l’aide de tout type d’échographe. D’une parfaite innocuité, l’examen peut être effectué en mode ambulatoire, en cabinet de consultation.
Une animation ci-dessous décrit les différentes étapes de sa mise en route.

sflkhqsfksfqsk:ff

lkjglskdjdlkgj

kjfhlkqjfssf

kljhlsfdkjfdlkjd

FemVue : mode d’emploi

 

kjsdqgqksjf

dfkjgsdgkljs

Étude de la perméabilité tubaire

kdjhsdkjdkjsdg

Pas de commentaire

Axotrack : un nouveau dispositif de visée pour ponctions échoguidées

ADMINISTRATEUR

17 Mai 2012

Soma Access Systems, une société spécialisée en développement de technologies médicales innovantes, annonce avoir obtenu la certification FDA pour son nouveau dispositif d’assistance aux ponctions échoguidées, l’Axotrack®. Monté sur une sonde spécifique d’origine Terrason (un concepteur d’échographes portables), ce très judicieux  système de guidage est appelé à être prochainement adapté sur des machines et des sondes d’autres constructeurs. Aux dires de la société, il réduirait pratiquement  à zéro le taux d’échec des ponctions ainsi échoguidées ! A la différence des techniques de ponction habituelles, ce dispositif permet en effet de suivre, en temps réel et sur la totalité de son trajet, une aiguille virtuelle superposée à l’image échographique. Soma access Systems aurait-elle inventé avec l’Axotrack®, «La ponction échoguidée pour les nuls» ?

mskghmlskdjhj

dfbjdkbjmsdfk

kgbdmkjbmk

kjhglmkshghg

 

kjkjhlkjlk

Ci-dessous une brève description de ce dispositif  qui comprend :

Lire la suite »

Pas de commentaire

Evaluation du risque cardio-vasculaire intégrant la mesure échographique de l’épaisseur du mur carotidien

ADMINISTRATEUR

4 Mai 2012

La division santé de la société Panasonic présente une nouvelle station de travail dédiée à l’évaluation du risque cardio-vasculaire. Cet outil totalement autonome, intègre sur un même écran tous les marqueurs classiques (poids, habitus alimentaire, pression artérielle, antécédents, cholestérolémie LDL HDL, Hémoglobine A1C, CRP etc), mais également les données issues d’examens complémentaires habituels (ECG, ECG d’effort, échocardiographie, etc…). La spécificité de cet outil et ce qui lui confère son caractère réellement innovant, tient à son couplage à un système embarqué de mesure échographique de l’épaisseur du mur carotidien. Deux nouveaux paramètres à haut niveau de sensibilité sont donc intégrés : la mesure de l’épaisseur du mur carotidien (CIMT carotid intima media thickness), et la détection de plaques athéromateuses à son niveau.C’est sur la base de tous ces paramètres (au premier rang desquels figure l’ échogramme carotidien), qu’un rapport synthétique est édité, et que le risque est calculé.

lkjlkjhlkj

lkjsghlkghd

lkjhglksjdg

klfjhlksfjd

sdfkjdglkhd

kjlkjgsd

sdkjlskgjsd

lkjhlsdfkgj

sglkjsdglkjsdg

sdlkjhsklsd

sdlkjglsdjkjk

kjgfdkjsgdshfl

Pas de commentaire

Mode 3D HD Live : un nouveau rendu 3D-4D pour la gamme Voluson. Premières impressions, premières émotions

JEAN-PHILIPPE BAULT

4 Mars 2012

Un nouveau mode de rendu 3D-4D, précédé d’un buzz très favorable, débarque en France sur les dernières évolutions des échographes Voluson. Reconnaissons l’impact particulièrement violent des premières images HD Live qui nous ont été proposées, à ébranler les plus blasés d’entre nous. Et saluons comme elle le mérite, la remarquable performance du staff d’ingénieurs à l’origine de la chose… Mais prions aussitôt le ciel pour que le constructeur, qui n’a jamais eu pour habitude de s’aventurer sur les terres hostiles du «low cost», sache modérer ses ardeurs facturières lorsqu’il s’agira de présenter le bon de commande à l’utilisateur… I have a dream…

Jean Philippe Bault nous livre ici, à bâtons rompus, les premières impressions d’un utilisateur particulièrement aguerri dans l’exercice de la 3D-4D. Pour ceux qui l’ignoreraient, sa pratique en ce domaine est en effet l’une des plus anciennes en France, et qui plus est, l’une des plus expertes. Il y ajoute, pour notre plus grand bonheur, un rare enthousiasme que rien ni le temps ne vient entamer ! Qu’il soit remercié pour la petite brise d’air pur qu’il nous amène. Quelques beaux documents iconographiques, griffés de sa main et fraîchement sortis de sa machine, viennent à l’appui de son propos. Bonne dégustation à tous ! J. Bonan

fhdfhdfhf

kkdjhslkdjhlskdjhsldaaaaaaaaaaaaaaa

kjhkdjgdslfkj

jkgsjhsgskgjhfkjsd

dfkgjhdlfkdfs

kjkjgkjgkjgkj

dlkfjghldfkgjhdsf

sdkfjsdkghdgkj

dklfgjhdsflkj

dfskjsjksdjkl

dfkljhsdlfkjsdfg

hkhgkgkj

jhljhjh

dlfkjhsldkgj

dkfgjhdfgkljsdglkj

jljljklkjjk

, ,

Pas de commentaire

Mini taille et mini prix, mais il fait le minimum !

ADMINISTRATEUR

27 Décembre 2011

La médecine nomade a tenu sa grande manifestation annuelle, le mHealth Summit, du 5 au 7 Décembre à Washington. L’occasion pour la société Mobisante de rappeler qu’elle a obtenu le feu vert de FDA pour la mise sur le marché de son échographe miniature MobiUS. Il s’agit du premier échographe miniaturisé couplé à un smartphone tournant sous Windows Phone. Il permet, cela va de soi, l’acquisition de séquences ou d’images fixes que l’on pourra stocker et transmettre à distance. Fondée par Sailesh Chutani (ex Microsoft) et David Zar, cette startup âgée d’à peine 4 ans est sise à Redmond (ville où se niche une autre startup du nom de Microsoft…). Le système complet (Smartphone Toshiba TG01 équipé d’une sonde et du software pour faire tourner le tout) est proposé au prix de 7000-8000 $, mais on nous promet d’en diviser bientôt le prix par 2. Evidement le système aurait présentement bien du mal à convaincre n’importe lequel d’entre nous en France. L’imagerie est encore bien trop rudimentaire, de qualité soviétoïde. Il n’en demeure pas moins que le concept n’est pas dénué d’intérêt, et s’inscrit dans ce grand mouvement de développement de l’échographie nomade auquel nous croyons beaucoup. Et nul doute que le système fera rapidement l’objet de développements importants. On ne manquera pas de le comparer au mini-échographe de GE, le Vscan qui, lui, utilise son propre écran.

Les esprits curieux iront jeter un oeil aux courtes vidéos ci dessous où l’on peut voir le MobiUS en fonctionnement. Magnéto !

lksjdgmlsdgsd

kdsglkdsgld

slkslfghkd

kljlsdfkjhslkjsdlg

aaaaaaa

d,fbsdfg

bbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbb

dljkslkjdshlsdkhdlk

Pas de commentaire

Un nouveau dispositif d’échographie automatisée du sein

24 Novembre 2011

Proposé par la société U Systems, le somo.v ABUS system (Automated Breast UltraSound) est un dispositif d’échographie automatisée du sein travaillant à la fréquence de 14 MgH. Ce système permet l’acquisition automatique d’un volume 3D de 15cm x 17cm x 5.0cm. Avec 2 avantages : la reproductibilité des examens qui ne sont plus opérateurs-dépendants, et la possibilité d’étudier le sein sur des coupes coronales sériées. Joseph Bonan

iuyoiuoiu

Lire la suite »

Pas de commentaire

L’Aplio 500 annoncé chez Toshiba

30 Novembre 2011

Sortie annoncée de 3 nouvelles machines Toshiba, Aplio 300, Applio 400, et Aplio 500. Ce dernier modèle, positionné en haut de gamme, propose de façon optionnelle 2 nouveaux modes de visualisation :

Le spectaculaire mode «Fly Thru» qui permet, après acquisition d’un volume 3D, de se déplacer virtuellement au sein de structures creuses ou vasculaires, un peu à la manière des coloscopies virtuelles tomodensitométriques.

kkjkjj

[vimeo 33480642 450 338]

jhjhgjk

Le mode «Smart Fusion» permet d’afficher côte à côte et sur un même écran, des coupes tomodensitométriques préalablement acquises, et les coupes échographiques de la même région. Ce mode est censé aider l’échographiste dans le repérage et l’analyse d’une lésion préalablement identifiée par le scanner et dont d’exploration échographique se révèle diffcile. Il pourrait également être d’un appoint utile à des ponctions-biopsies échoguidées difficiles de certaines lésions focales.

jhgjhgkj

kjlkjhlk

Les modes 2D et 3D seraient également en sensibles progrès. A suivre…

jhkjhgkj

jhkj

Pas de commentaire